Elisabeth Löffler

| Performance Artist |

Plus qu’il ne faut (2009)

„Plus qu’il n’en faut“ de Doris Uhlich au Festival Trouble Sentimental

Dans “mehr als genug“ (Plus qu’assez), Doris Uhlich se demande, ainsi qu’à ses invités, comment le corps devient cette « griffe » et ce que cela signifie à terme. Celle que les journaux appellent la « danseuse corpulente » remet en question l’importance de notre coquille externe et la chair sous la peau. Est-ce l’image du corps au premier abord qui domine dans la perception d’un spectacle. Existe-t-il un corps parfait pour la danse ? Et pour finir : qui est beau, et qui ne l’est pas ?

En 5 coups de fil, elle interviewe des hommes et des femmes dont les corps ne correspondent pas aux normes (de beauté) et qui en ont fait leur « griffe ». L’ont-ils fait d’eux-mêmes ou est-ce pour surmonter le regard de l’autre ? Quel étrange phénomène que cette époque, où chacun est individualiste mais refuse de sortir du rang ?

Nächster in Artikel

Vorheriger in Artikel

© 2017 Elisabeth Löffler

Thema von Anders Norén